ECOTIERRA LANCE LE FONDS D'USAGE DURABLE DES SOLS CANOPY


Bonn, le 15 novembre 2017 - Dans le cadre de la COP23 sur les changements climatiques, ECOTIERRA annonce la création du Fonds de gestion durable des sols Canopy (Canopy SLF), avec deux partenaires de renom, Fondaction, un fonds d’investissement québécois pour la coopération et l’emploi, et Mirova, la société de gestion affiliée de Natixis Global Asset Management dédiée à l'investissement responsable. Canopy SLF, qui sera géré par ECOTIERRA, vise une première clôture à 30 millions USD et une taille cible de 50 millions USD pour investir dans le développement et l’opération de projets d’agroforesterie et de renforcement des chaines de valeurs. Les projets financés par Canopy SLF visent à générer un rendement appréciable pour les investisseurs et engendrer des impacts socio-économiques d’envergure pour les communautés impliquées ainsi que des impacts environnementaux majeurs.

« Le soutien de Mirova, co-promoteur du projet de Fonds pour la neutralité en matière de dégradation des terres (projet de Fonds LDN) et de Fondaction dans le développement et la création de ce fonds, démontrent la reconnaissance du savoir-faire de notre équipe et la crédibilité de notre modèle d’affaires unique. Aujourd’hui, je suis d’autant plus fier, car ce véhicule permettra dans un premier temps de financer des projets en Amérique Latine, en partenariat avec des petits producteurs. Ces projets d’agriculture durable et de renforcement de la chaine de valeur auront des impacts socio-économiques majeurs pour eux et leurs communautés, tout en ayant des impacts environnementaux d’envergure. » mentionne Etienne Desmarais, Président et co-fondateur d’ECOTIERRA.

Canopy SLF permettra à ses partenaires et investisseurs de contribuer à la lutte contre les changements climatiques causés par deux des enjeux les plus sous-estimés de notre ère : la déforestation et la dégradation des sols. Chaque année, 7 millions d’hectares de forêts tropicales sont perdues et 12 millions d’hectares de terres arables sont dégradées pour répondre aux besoins de l’économie mondiale. C’est l’équivalent de la moitié de la Grande-Bretagne. Ces deux enjeux sont intimement liés et ont des impacts sociaux, financiers et environnementaux immenses. À titre d’exemple, les émissions provenant de l’agriculture, la foresterie et les autres usages de sols représentent près de 30% des émissions de GES mondiales.

Allier investissements privés et impacts

Canopy SLF souhaite faire des petits producteurs des acteurs de changement. Le fonds a pour objectif de contribuer au développement durable des communautés via la mise en place de pratiques d’agriculture durable, le renforcement du modèle d’affaires des coopératives de petits producteurs et ainsi briser le cercle vicieux de l’agriculture migratoire menant à la dégradation des sols, à la fragilisation des chaînes de valeurs, aux problèmes socio-économiques et aux changements climatiques.

Selon Léopold Beaulieu, Président-Directeur général de Fondaction, « Le Fonds Canopy, constitue une vitrine exceptionnelle qui permettra de faire rayonner l’expertise québécoise en matière de lutte contre le changement climatique à travers le monde. Des milliers de familles d’agriculteurs en Amérique Latine pourront prospérer tout en améliorant la qualité de leur environnement en soutenant de meilleures techniques d’exploitation des terres. Depuis le début de nos opérations, le développement durable est au cœur de la raison d’être de Fondaction. Nous sommes fiers de nous associer à cette initiative qui contribue à l’atteinte des objectifs de développement durable des Nations Unies. »

Des bénéfices au-delà du rendement financier

<